Ecosystems in security

Créer des écosystèmes dans le secteur de la sécurité

Depuis quelques années, de plus en plus de solutions de sécurité se revendiquent comme des ‘écosystèmes’. Mais comment ces écosystèmes trouvent-ils leur place sur le marché ? Nous avons demandé l’avis d’experts.

Il y a vingt ans, quand l’académicien américain James F. Moore a lancé son modèle économique novateur qu’il a appelé les Écosystèmes d’Affaires, sa stratégie visionnaire était un concept d’avenir – un avenir devenu aujourd’hui réalité.

PSIA

PSIA – l’alliance qui instaure des normes d’interopérabilité entre les écosystèmes de sécurité.

Le déploiement des écosystèmes d’affaires s’inscrit dans une évolution progressive, plutôt que révolutionnaire, dans tous les secteurs de la sphère économique internationale. L’industrie de la sécurité, en particulier, évolue lentement, explique David Bunzel, directeur exécutif de la Physical Security Interoperability Alliance (PSIA), qui instaure des normes pour le développement à l’échelle mondiale de technologies de sécurité. David Bunzel est également le fondateur et directeur général de sa propre entreprise, Santa Clara Consulting Group, qui étudie l’évolution des marchés technologiques, notamment dans le secteur de la sécurité. « La sécurité est particulièrement lente à accepter le changement », souligne David Bunze. « Elle est loin derrière les autres. »

Incarner le changement

James Moore a eu un impact important avec son article paru en 1993 dans la Harvard Business Review, intitulé Predators and Prey: A New Ecology of Competition et l’ouvrage qu’il a ensuite rédigé sur le sujet, The Death of Competition: Leadership and Strategy in the Age of Business Ecosystems. « Les gens n’acceptent pas naturellement le changement », explique Phil Aronson, PDG du Groupe de Sécurité Aronson,basé dans l’État de Washington. Phil Aronson joue également un rôle de leader dans l’initiative de création d’un écosystème d’affaires viable dans le secteur de la sécurité, notamment au travers d’un programme de conférences ouvertes qu’il a intitulé La Grande Conversation de Sécurité.

« Je ne voulais plus m’assoir aux côtés d’autres dirigeants pour me lamenter de la nécessité de faire évoluer notre industrie. Je voulais « incarner » ce changement. »

Déployer efficacement un écosystème d’affaires dans une industrie quelle qu’elle soit, y compris la sécurité, exige une démarche proactive et non réactive, poursuit Ron Worman, PDG du Groupe Sage, société de consulting basée en Californie. Phil Aronson fait partie des clients de Ron Worman et les deux hommes travaillent en étroite coopération depuis 12 ans. Ron Worman participe donc également aux conférences de La Grande Conversation.

The ?Great ?Conversation ?in ?Security ?is ?produced ?by ?The ?Sage ?Group ?to ?advance ?the ?value ?of ?all ?the ?stakeholders ?in ?the ?risk, ?resilience ?and ?security ?industry ?through ?a ?strategically ?organized ?and ?executed ?leadership ?event. ?

Le Groupe Sage a initié et organise La Grande Conversation de Sécurité dans le but de faire progresser la valeur de toutes les parties prenantes du secteur du risque, de la résilience et la sécurité, au travers d’un événement stratégique réunissant de multiples dirigeants.

« D’un côté vous avez les entreprises qui sont le fer de lance du changement et de l’autre, celles qui réagissent au changement », explique Ron Worman. « Être le fer de lance du changement nécessite une culture qui accepte le changement, dans une démarche intentionnelle et concrète. Mais la première étape est de comprendre en quoi le changement peut être votre meilleur allié et comment l’encourager et le développer.

Ron Worman

« Être le fer de lance du changement nécessite une culture qui accepte le changement, dans une démarche intentionnelle et concrète », souligne Ron Worman, PDG du Groupe Sage

La récompense obtenue est la capacité de mener, exploiter et faire progresser le changement, plutôt que de se contenter d’y réagir. En plus d’attirer des clients et des employés plus intéressants, cela vous permet d’augmenter vos revenus et vos profits. »

Qu’est-ce qu’un Écosystème d’Affaires ?

Mais qu’est exactement un Écosystème d’Affaires ? Selon le modèle défini par James F. Moore au début des années 1990, c’est « une communauté économique supportée par l’interaction entre des entreprises et des individus – les organismes du monde des affaires. » Les membres de l’écosystème incluent des entreprises concurrentes, des producteurs, des fournisseurs et même des clients finaux, qui partagent tous une même vision.

Le terme ‘écosystème’ décrit bien un réseau d’organismes en interaction et leur environnement.

Ron Worman précise et actualise cette définition pour le monde des affaires d’aujourd’hui : « Le terme ‘écosystème’ décrit bien un réseau d’organismes en interaction et leur environnement. En économie, ces organismes sont des entreprises et leur environnement est une place de marché. L’on dispose d’un outil extrêmement puissant en modélisant le comportement de base d’un écosystème pour déterminer son état opérationnel – à savoir, sa santé et sa valeur. Ce système permet d’élaborer et modéliser des stratégies, ainsi que de définir des unités de mesure. »

Pour nos trois experts en stratégie – David Bunzel, Phil Aronson et Ron Worman – la pérennité de toute industrie, y compris la sécurité, passe forcément par le développement d’écosystèmes d’affaires sains et dynamiques.

Nous continuerons à parler des Écosystèmes dans un prochain article qui sera bientôt publié sur le Future Lab.
Ne manquez pas le prochain numéro.

Par Bruce Kirkland

Comment

You must be logged in to post a comment.

0 Responses to “Créer des écosystèmes dans le secteur de la sécurité”

  1. Changing how you work, shop and play | Future Lab - Studying security trends

    […] Click here to read our article series about developing ecosystems in the security industry. […]